Stockage et partage privé

L’Université de Lorraine, l’Université de Strasbourg, le CNRS et Renater proposent plusieurs services dédiés à la préservation et au partage privé de fichiers, à la gestion des codes sources et projets informatiques. Petite exploration en 6 points.

1. Échange de fichiers volumineux

  • Renater, FileSender : Lien
  • Framadrop : Solution personnelle alternative. Partagez des fichiers de façon confidentielle : Lien

2. Plateformes de stockage et partage de fichiers personnels

3. Stockages privés institutionnels

  • Espace commun du laboratoire, par l’explorateur de fichier et via le web : Accès via l’ENT
  • Espaces De Collaboration (EDC) à l’UL. Gestion des espaces collaboratifs sur demande : Aide wiki, Manuel utilisateur, Accès
  • Photothèque de l’UL (logiciel Phraseanet) : Accès
  • Sharedocs : stockez vos fichiers dans le cloud avec Huma-Num Sharedocs, partagez un espace avec les membres de votre groupe de travail. Le stockage est automatiquement sécurisé, alors que les droits individuels des membres (lecture, écriture) peuvent être finement paramétrés sur cet espace. L’accès aux données devient possible quelque soit votre appareil et votre lieu de travail. Motorisé par FileRun – File manager. Demander la création de compte via humanid et choisir ensuite le service “sharedocs”. Des services supplémentaires concernent l’OCR, les transcodage audios et vidéos : Accès, Tutoriel sur ce blog, Documentation Huma-Num
  • Huma-Num Box : Ce dispositif de stockage des données froides et volumineuses s’adresse aux structures partenaires d’Huma-Num. L’accès se fait via RENATER. Des fonctionnalités particulières de sécurisation et de préservation des données sont intégrées : Info, Documentation à Huma-Num.
  • Heurist chez Huma-Num : Heurist est un service gratuit basé sur une base de données Open Source (MySQL) qui permet de répondre à la plupart des besoins des programmes de recherche. Élaboré depuis 13 ans dans le cadre des travaux de recherche du professeur Ian Johnson en collaboration avec des dizaines de projets de recherche en sciences humaines, il vise à redonner contrôle sur son système d’information au chercheur plutôt qu’à l’informaticien. Parfaitement adapté aux données riches, hétérogènes et interconnectées, il fournit une large gamme de fonctions analytiques dès les premières étapes de création de la base de données. Un chercheur peut de manière autonome dans un navigateur web et sans programmation – quelquefois en moins d’une journée – construire et même publier sur le web ses ensembles de données avec un jeu de fonctions de traitement, de recherche et des modes de représentation complexes : Réalisations, Accès
Capture d’écran de la plateforme Sharedocs d’Huma-Num

4. Gestionnaires de projets informatiques

Les codes sources, les incidents et la documentation qui accompagnent les projets informatiques sont gérés à l’aide d’instances de GitLab à l’UL ou bien à l’Université de Strasbourg :

  • Le gestionnaire de code GitLab de l’UL : Lien
  • GitLab à l’UNISTRA : Lien
  • GitLab chez Huma-Num : Lien